Audiolib

  • Premier sang

    Amélie Nothomb

    « Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre. »
    Sous la forme d’un conte, Amélie Nothomb raconte la vie de Patrick, son père, doux enfant angélique qui, jeune adulte, devra se confronter à la mort.
    Un magnifique hommage à la figure paternelle mais aussi à un héros de l’ombre, diplomate à la carrière hors norme.
    Avec ce 30e roman, Amélie Nothomb signe un de ses textes les plus personnels, qu’elle a choisi de confier à Françoise Gillard. Une lecture toute en douceur et sensibilité.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Albin Michel, 2021
    Durée : 2h36

  • Enfant de salaud

    Sorj Chalandon

    Un jour, grand-père m’a dit que j’étais un enfant de salaud.
    Oui, je suis un enfant de salaud. Mais pas à cause de tes guerres en désordre papa, de tes bottes allemandes, de ton orgueil, de cette folie qui t’a accompagné partout. Ce n’est pas ça, un salaud. Ni à cause des rôles que tu as endossés : SS de pacotille, patriote d’occasion, résistant de composition, qui a sauvé des Français pour recueillir leurs applaudissements. La saloperie n’a aucun rapport avec la lâcheté ou la bravoure.
    Non. Le salaud, c’est l’homme qui a jeté son fils dans la vie comme dans la boue. Sans trace, sans repère, sans lumière, sans la moindre vérité. Qui a traversé la guerre en refermant chaque porte derrière lui. Qui s’est fourvoyé dans tous les sièges en se croyant plus fort que tous : les nazis qui l’ont interrogé, les partisans qui l’ont soupçonné, les Américains, les policiers français, les juges professionnels, les jurés populaires. Qui les a étourdis de mots, de dates, de faits, en brouillant chaque piste. Qui a passé sa guerre puis sa paix, puis sa vie entière à tricher et à éviter les questions des autres. Puis les miennes.
    Le salaud, c’est le père qui m’a trahi.
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2021
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 9h19

  • Au revoir là-haut

    Pierre Lemaitre

    « Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d'avantages, même après. »
    Au lendemain du plus grand carnage du xxe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu'amorale. Des « sentiers de la gloire » à l'apologie de la patrie victorieuse, ils se joueront d'une piété qui n'honore les morts que pour mieux oublier les survivants. Fresque d'une rare cruauté, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14. Dans l'atmosphère délétère des lendemains qui déchantent, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.
    © et (P) Audiolib, 2014
    © Éditions Albin Michel, 2013
    © DR
    Durée : 16 h 57 min


  • Couleurs de l'incendie

    Pierre Lemaitre

    • Audiolib
    • 17 Janvier 2018

    Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
    Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.
    Avec la participation de Zygmunt Miloszewski pour les mots lus en polonais.
    Suivi d'un entretien avec l'auteur
    © Éditions Albin Michel, 2018
    © et (P) Audiolib, 2018
    Durée : 14h10

  • Le consentement

    Vanessa Springora

    « Depuis tant d'années, je tourne en rond dans ma cage, mes rêves sont peuplés de meurtre et de vengeance. Jusqu'au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l'enfermer dans un livre. »
    Séduite à l'âge de quatorze ans par un célèbre écrivain quinquagénaire, Vanessa Springora dépeint, trois décennies plus tard, l'emprise que cet homme a exercée sur elle et la trace durable de cette relation tout au long de sa vie de femme. Au-delà de son histoire intime, elle questionne dans ce récit magnifique les dérives d'une époque et la complaisance d'un milieu littéraire aveuglé par le talent et la notoriété.
    Force de caractère et puissance de la littérature se lient dans ce récit inoubliable et nécessaire, lu avec tact par Guila Clara Kessous.
    Suivi d'un entretien exclusif avec l'autrice
    Traduit par : Denis E. Savine
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2020
    © et (P) Audiolib, 2020
    durée : 3h53

  • L'inconnue de la Seine Nouv.

    L'inconnue de la Seine

    Guillaume Musso

    • Audiolib
    • 21 Septembre 2021

    Par une nuit brumeuse de décembre, une jeune femme est repêchée dans la Seine au niveau du Pont-Neuf. Nue, amnésique, mais vivante.
    Très agitée, elle est conduite à l’infirmerie de la préfecture de police de Paris… d’où elle s’échappe au bout de quelques heures.
    Les analyses ADN et les photos révèlent son identité : il s’agit de la célèbre pianiste Milena Bergman. Mais c’est impossible, car Milena est morte dans un crash d’avion, il y a plus d’un an.
    Raphaël, son ancien fiancé, et Roxane, une flic fragilisée par sa récente mise au placard, se prennent de passion pour cette enquête, bien décidés à éclaircir ce mystère : comment peut-on être à la fois morte et vivante ?
     
    /> Guillaume Musso signe un nouveau thriller addictif, inspiré par la légende de l’inconnue de la Seine, qu’il déploie avec brio dans le monde d’aujourd’hui.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Calmann-Lévy, 2021
    Durée : 9h03

  • Les promises Nouv.

    Les promises

    Jean-Christophe Grangé

    • Audiolib
    • 20 Octobre 2021

    Les promises, ce sont ces grandes dames du Reich, belles et insouciantes, qui se retrouvent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, est au bord d’imploser.
    Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend sur les rives de la Spree ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations…
    Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Minna von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée, s’efforçant de sauver les oubliés du Reich.
    Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Albin Michel, 2021
    Durée : 20h48

  • Être rabbin, c’est vivre avec la mort : celle des autres, celle des siens.
    Mais c’est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Je me tiens aux côtés de femmes et d’hommes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. »
    La tapisserie de ce livre de consolation tresse étroitement trois fils : le conte, l’exégèse et la confession.
    La narration d’une vie interrompue, la manière de donner sens à cette mort à travers les textes de la tradition, et l’évocation d’une blessure intime ou la remémoration d’un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli.
    Les textes sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts : « Le rôle d’un conteur est de se tenir à la porte pour s’assurer qu’elle reste ouverte. » Et permettre ainsi à chacun de faire la paix avec ses fantômes.
     
    Delphine Horvilleur livre un texte à la fois intime et universel, puissante réflexion sur le deuil et la mémoire. De sa belle voix chantante, elle offre une lecture lumineuse, qui dessine une voie de dialogue entre les vivants et les disparus.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2021
    Durée : 5h23

  • Le meilleur des mondes

    Aldous Huxley

    632 après Ford : désormais on compte les années à partir de l'invention de la voiture à moteur. La technologie et la science ont remplacé la liberté et Dieu. La vie humaine, anesthésiée, est une suite de satisfactions, les êtres naissent invitro, les désirs s'assouvissent sans risque de reproduction, les émotions et les sentiments ont été remplacés par des sensations et des instincts programmés. La société de ce Meilleur des mondes est organisée, hiérarchisée et uniformisée, chaque être, rangé par catégorie, a sa vocation, ses capacités et ses envies,maîtrisées, disciplinées, accomplies. Chacun concourt à l'ordre général, c'est-à-dire travaille, consomme et meurt, sans jamais revendiquer, apprendre ou exulter. Mais un homme pourtant est né dans cette société, avec, chose affreuse, un père et une mère et, pire encore, des sentiments et des rêves. Ce « Sauvage », qui a lu tout Shakespeare et le cite comme une Bible, peut-il être un danger pour le « monde civilisé » ?
    © 1932, 1946 by Aldous Huxley © Plon, 1933, pour la traduction française, et 2013 pour la présente édition
    © et (P) Audiolib, 2015
    Durée : 8 h 50 min

  • Revenir à toi

    Léonor de Récondo

    • Audiolib
    • 15 Septembre 2021

    « On a retrouvé ta mère. »
    Lorsqu’elle reçoit ce message, Magdalena n’hésite pas, elle part vers l’adresse indiquée, une maison éclusière, dans le Sud-Ouest.
    Comédienne de talent, Magdalena a vécu sans rien savoir de sa mère, Apollonia, disparue depuis trente ans. Mais aujourd’hui, son coeur est à nu.
    D’abord impossible, le dialogue se fait gestes et chuchotements. Puis, au fil du voyage qui ramène mère et fille à leurs enfances peuplées d’absences, se dévoile un secret tacitement transmis.
    Hommage aux grands mythes littéraires qui nous façonnent, Revenir à toi tisse le silence et les mots en une magnifique réconciliation avec l’autre et avec soi-même.
    La comédienne Clotilde Courau se glisse, avec un naturel déconcertant, dans la peau et les mots de Magdalena. Cette bouleversante histoire de filiation touchera tout un chacun.
    Le morceau Miss Magdalena est composé et interprété au piano par Edouard Ferlet.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2021
    Durée : 4h10

  • Comment fait-elle, Virginie Despentes, pour écrire autant de vies avec autant de langues, de destinées, de soubresauts, d'arrêts brutaux ou d'espérances folles ? L'eau fraîche, les odeurs, les parfums, les musiques, les psaumes de la nuit ne lui échappent jamais. Les sexes dans les pantalons, les désirs dans les vêtements, les crises, les doutes, tout chez Despentes vient comme une évidence.
     Marc Lavoine, Libération
     

     
    © Virginie Despentes et les Éditions Grasset & Fasquelle, 2015
     
    © et (P) Audiolib, 2016
     

     
    Durée : 10 h 59 min

  • Né d'aucune femme

    Franck Bouysse

    • Audiolib
    • 11 Septembre 2019

    Dans le secret du confessionnal, on confie au père Gabriel une mission. Récupérer à l’asile voisin, sous la jupe d’une femme dont il doit bénir le corps, de mystérieux cahiers. C’est ainsi que sortent de l’ombre les carnets de la jeune Rose, ceux dans lesquels elle a conté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    La Manufacture de livres, 2019
    Durée : 9h09

  • « Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l’autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu’une seule balle, bien sûr. »
    Dans ce réjouissant jeu de massacre où l’on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette œuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d’un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre. Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Albin Michel, 2021
    Durée : 7h03

  • Vernon Subutex t.1

    Virginie Despentes

    • Audiolib
    • 20 Janvier 2016

    QUI EST VERNON SUBUTEX ?
    Une légende urbaine.
    Un ange déchu.
    Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
    Le détenteur d'un secret.
    Le dernier témoin d'un monde révolu.
    L'ultime visage de notre comédie inhumaine.
    Notre fantôme à tous.
    LE RETOUR DE VIRGINIE DESPENTES Tome 1
    © Virginie Despentes et les Éditions Grasset & Fasquelle, 2015
    © et (P) Audiolib, 2015
    Durée : 11 h 09 min

  • Si c'est un homme

    Primo Levi

    • Audiolib
    • 9 Septembre 2015

    Durant la Seconde Guerre mondiale, Primo Levi, vingt-quatre ans, juif, lutte aux côtés des maquisards antifascistes du Piémont. Capturé en 1943, il se retrouve peu après à Auschwitz, où il demeurera plus d'un an avant d'être libéré par l'armée russe en janvier 1945. Au camp, il observe tout. Il se souviendra de tout, racontera tout : la promiscuité des blocks-dortoirs, les camarades qu'on y découvre à l'aube, morts de froid et de faim ; les humiliations et le travail quotidiens, sous les coups de trique des kapos; les « sélections » périodiques où l'on sépare les malades des bien-portants pour les envoyer à la mort ; les pendaisons pour l'exemple ; les trains, bourrés de juifs et de tziganes, qu'on dirige dès leur arrivée vers les crématoires... Et pourtant, dans ce récit, la dignité la plus impressionnante ; aucune haine, aucun excès, aucune exploitation des souffrances personnelles, mais une réflexion morale sur la douleur, sublimée en une vision de la vie.
    Paru en 1946, « Si c'est un homme » est considéré comme un des livres les plus importants du XXe siècle.
    Parce qu'il est familier des grands textes philosophiques, Raphael Enthoven résoud avec une talentueuse sobriété la difficile équation que pose le texte de Primo Levi : comment nommer l'innommable ?
    Remerciements à Benoît Peeters, écrivain, pour sa lecture de l'interview de Primo Levi par Philippe Roth.
    Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
    © Éditions Robert Laffont, S.A., Paris, 1996
    © et (P) Audiolib, 2015
    Couverture : document D.R.
    Durée : 7 h 35 min

  • Celle qui brûle

    Paula Hawkins

    • Audiolib
    • 15 Septembre 2021

    À Munich, en 1931, Angela Raubal, 23 ans, est retrouvée morte dans la chambre d’un appartement de Prinzregentenplatz. À côté de son corps inerte, un pistolet Walther. Tout indique un suicide et pousse à classer l’affaire.
    Sauf qu’Angela n’est pas n’importe qui. Son oncle et tuteur légal est le leader du Parti national-socialiste des travailleurs, Adolf Hitler, alors en pleine ascension. Les liens troubles qui les unissent font d’ailleurs l’objet de rumeurs.
    Détail troublant : l’arme qui a tué Angela appartient à Hitler.
    Entre pressions politiques, peur du scandale et secrets sulfureux, cet événement, s’il éclatait au grand jour, pourrait mettre un terme à la carrière d’Hitler. Et faire du commissaire Sauer, chargé de l’enquête, un témoin très gênant.
    Dans une République de Weimar moribonde, secouée par les présages de la tragédie nazie, Fabiano Massimi déploie un roman fascinant, basé sur une  histoire vraie et méconnue, mêlant avec brio documents d’archives et fiction.
    © Longanesi & C., 2020 © Éditions Albin Michel, 2021
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 9h19

  • Soif

    Amélie Nothomb

    « Pour éprouver la soif, il faut être vivant. »
    Amélie Nothomb
    « On n'apprend des vérités si fortes qu'en ayant soif, qu'en éprouvant l'amour et en mourant : trois activités qui nécessitent un corps. »
    Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha.
    Aucun défi littéraire n'arrête l'imagination puissante et fulgurante d'Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.
    ©Albin Michel
    © Audiolib, 2019
    Durée : 2h30

  • « Virginie Despentes, avec ces trois tomes addictifs et intelligents, a écrit un sacré roman sur la France contemporaine. » Raphaëlle Leyris - Le Monde des Livres
    Après deux ans d'attente, la suite et fin de l'épopée moderne de Vernon Subutex arrive en livre audio. Une lecture toujours aussi incarnée par Jacques Frantz qui vous a séduit sur les deux premiers tomes.
    Vous l'attendez depuis deux ans, le voici ! Le retour de Vernon, suite et fin de la trilogie !
    © Groupe Eyrolles, 2017
    © et (P) Audiolib, 2017
    Durée : 11h04

  • Rédacteur de la revue "Millénium", Mikael Blomkvist est contacté par l'industriel Henrik Vanger pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans: la disparition de sa petite nièce. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et « hacker » hors pair, le journaliste va résoudre l' « affaire des fleurs séchées » et, au passage, découvrir des malversations qu'il aurait sans doute mieux valu ignorer...
    Emmanuel Dekoninck réussit, dans sa lecture, la double performance de maintenir le suspense sans rien sacrifier de la subtilité psychologique des personnages.
    © Stieg Larsson, 2005, © Actes Sud, 2006 pour la traduction française, © Audiolib, 2008
    17 h 45

  • Le cerf-volant

    Laetitia Colombani

    Brisée par un drame personnel, Léna abandonne la France et son poste d’enseignante pour partir en Inde, au bord du golfe du Bengale. Un matin, alors qu’elle nage dans l’océan, elle manque de se noyer. Une petite fille qui jouait au cerf-volant court chercher de l’aide.
    Comment la remercier ? Âgée de dix ans, la petite travaille dans un restaurant et ne sait ni lire ni écrire. Entourée d’un groupe de filles du village et de leur cheffe, la tumultueuse Preeti, Léna se lance dans un incroyable projet : fonder une école, pour tous les enfants du quartier qui en sont privés.
    Au cœur d’une Inde tourmentée commence une aventure où se mêlent l’espoir et les désillusions, la volonté face aux traditions, et le rêve de changer la vie par l’éducation.
    Laetitia Colombani reprend le fil de La Tresse dans un récit initiatique puissant et généreux.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2021
    Durée : 5h00

  • Les gratitudes

    Delphine de Vigan

    « Vous êtes-vous déjà demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette.
    À qui ?
    On croit toujours qu’on a le temps de dire les choses, et puis soudain c’est trop tard. »
    Après Les Loyautés, Delphine de Vigan poursuit dans Les Gratitudes son exploration des lois intimes qui nous gouvernent.
    Une lecture dialoguée réalisée par quatre comédiens, qui donne toute leur épaisseur et leur sensibilité aux personnages.
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    © 2019, éditions Jean-Claude Lattès
    Durée : 3h14

  • L'Écume des jours

    Boris Vian

    Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque de la découverte du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et tragique, féerique et déchirant. Dans cette œuvre d'une modernité insolente, livre culte depuis plus de quarante ans, la mort prend la forme d'un nénuphar. Seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des Noirs américains...
    Boris Vian (1920-1959) passa comme un météore au milieu de notre siècle, laissant une trace éblouissante et vivace. Chantre des délires et des merveilles, alchimiste fécond du langage et des formes, messager audacieux de l'imaginaire, il nous offre des pages inspirées par la poésie des extrêmes, témoignant d'une volonté farouche de créer et de partager.
    Depuis 1988, musicien et interprète, Arthur H s'est forgé une place à part dans la chanson française, avec sa voix grave, son répertoire jazz, sur une dizaine d'albums largement récompensés.
    Durée : 7 h

  • Du côté des Indiens

    Isabelle Carré

    • Audiolib
    • 17 Février 2021

    « Il s’est trompé, il a appuyé sur la mauvaise touche, pensa aussitôt Ziad. Il ne va pas tarder à redescendre… Il se retint de crier : “Papa, tu fais quoi ? Papa ! Je suis là, je t’attends…” Pourquoi son père tardait-il à réapparaître ? Les courroies élastiques de l’ascenseur s’étirèrent encore un peu, imitant de gigantesques chewing-gums. Puis une porte s’ouvrit là-haut, avec des rires étranges, chargés d’excitation, qu’on étouffait. Il va comprendre son erreur, se répéta Ziad.
    Son père s’était volatilisé dans les derniers étages de l’immeuble, et ne semblait pas pressé d’en revenir. »
    Ziad, 10 ans, ses parents, Anne et Bertrand, la voisine, Muriel, grandissent, chutent, traversent des tempêtes, s’éloignent pour mieux se retrouver. Comme les Indiens, ils se sont laissé surprendre ; comme eux, ils n’ont pas les bonnes armes. Leur imagination saura-t-elle changer le cours des choses ?
    Le regard poétique d’Isabelle Carré et sa voix nuancée éclairent d’une poignante intensité la ronde vertigineuse de ces êtres qui cherchent désespérément la lumière.
    © Éditions Grasset & Fasquelle, 2020

  • Marcus Goldman, auteur d'un premier best-seller, est en panne d'inspiration. Quand il apprend que son mentor, le célèbre écrivain Harry Quebert, est le suspect numéro un d?un crime qui remonte à plus de trente ans, il se précipite à son secours. Dans le jardin de Quebert, on a retrouvé le corps de Nola - 15 ans - serrant contre elle le manuscrit du roman d'amour que Querbert lui avait dédié. Devenu un best-seller, il avait fait la gloire de son auteur. L'histoire de Quebert devient alors le sujet romanesque que Marcus avait tant cherché. Un roman en abyme, policier et sociologique, traitant des moeurs d'une Amérique ultra médiatisée, des conflits de son puritanisme et de sa permissivité. Mais surtout, un roman sur la survie d'une littérature authentique d'une exceptionnelle virtuosité.
    L'interprétation de Thibault de Montalembert se prête particulièrement à ce roman analytique, subtil et plein de suspense.
    Durée : 21 h 15 min

empty