Meilleures Ventes

  • 1. Sur l'écorchure de tes mots

    Emma, 18 ans, est une fille d'encre et de lettres. Barricadée chez elle, elle partage la totalité de son temps entre ses romans et son blog, Mots écorchés, sur lequel elle exprime son mal-être à travers citations et poèmes.
    Sid, 17 ans, est son exact opposé. Les mots, les livres, il n'aime pas. Être enfermé dans un quelconque foyer ou rangé dans une case bien déterminée, il déteste. Lui, préfère l'action à la contemplation, la débrouille à la dépression.
    Les deux adolescents n'ont rien en commun, si ce n'est le lien du sang et l'accident qui a changé à jamais leur double destinée. Car Emma et Sid sont frère et soeur et ne se sont pas revus depuis plusieurs années.
    /> Un jour, l'existence croise à nouveau leurs chemins pour leur offrir une seconde chance.

  • 2. Les Hotors

    Les Hotors

    Blin Solene

    L'Homme a longtemps imaginé son propre prédateur. Monstre diabolique, bête assoiffée de sang, rejeton des ténèbres... Tant de légendes inconcevables. Et pourtant...

    On les nomme « Hotors ».

    Des créatures humanoïdes cachées parmi les humains pour mieux dévorer leurs âmes. Des loups déguisés en chevreuils.

    Au centre d'éducation, j'ai appris ce qu'ils étaient. Au centre d'instruction, j'ai appris à les craindre. Désormais, j'apprends à les haïr. Mais peut-on seulement se haïr soi-même ?

    Je suis Ëna Rudler, le nouveau cauchemar de l'humanité.

  • 3. Les contrées de l'imaginaire

    «Jargaïn ouvre les yeux alors que les sirènes de
    la ville retentissent. C'est la troisième fois cette
    semaine, se dit-elle tout en s'asseyant sur le
    bord de son lit. Elle s'étire, passe la main dans
    ses cheveux d'ébène pour lisser rapidement son
    carré. Les Oracles des vents n'ont peut-être pas
    tort fi nalement...»
    Partez à la découverte des contrées de
    l'imaginaire au travers de dix nouvelles
    originales et fantastiques. Passé, présent, futur,
    mondes oniriques ou altération d'une réalité
    s'enchaînent et se combinent avec un seul
    objectif...

  • 4. Les bras de Morphée

    Voici un futur proche où l'on veille en moyenne quatre heures par jour.

    En amour, à l'école, au travail, la routine a forcément l'allure d'un sprint : faire vite, faire court, ne pas trop ramener sa fraise...
    Trois lois sacrées que Pascal Frimousse profane au quotidien.
    Professeur de français désoeuvré, il a dû se recycler. Avec 12 heures de veille, il est une perle rare. Toujours fauché, souvent libre...
    Tuer le temps, c'est son nouveau gagne-pain. Allongez 100 écus, glissez-lui le nom de votre ennemi, il se charge du reste : Frimousse est troll professionnel. Un des meilleurs.

    Vous pourrez dormir sur vos deux oreilles.

  • 5. Tant que vole la poussière

    Elle a grandi, est devenue mère, incapable d'affronter pleinement la réalité. Elle noie son mal-être dans l'opium.

    Il échappe aux affres du temps, se terre dans un quartier londonien sordide, rescapé de son excursion cauchemardesque dans le ventre du crocodile. Il attend son heure.

    Wendy Wild née Darling et le Capitaine James Hook.

    Quand leurs chemins se croisent à nouveau, elle est dévastée par la disparition de sa fille et reste persuadée, envers et contre tous, que son enfant se trouve sur l'Île de Nulle-Part. Lui est porté par sa haine, il ne vit que pour sa vengeance contre le Garçon Éternel.

    Les deux anciens ennemis n'ont d'autre choix que de s'allier pour regagner le Pays Imaginaire. Mais ces terres prodigieuses ne sont plus telles qu'ils les ont connues : le chaos menace, le mal s'est enraciné dans les tréfonds du royaume de Peter Pan...

    Le pirate déchu et la conteuse d'histoires déterminée parviendront-ils à surmonter leurs différences et leurs oppositions passées pour servir leurs intérêts communs ?

  • 6. D'Ombres et de Cendres

    Au sein d'une opulente cité-État Alfare, Eydìs est une esclave humaine au service d'une maison prestigieuse. Domestique méprisée, elle accomplit en secret des missions en tant qu'Ombre. Espionne, combattante, courtisane, assassin... elle lutte dans la nuit éternelle de la ville pour la gloire de ses maîtres.
    Rongée par la solitude, consumée par son devoir, elle poursuit son rêve ténu de liberté, dague en main, drapée dans les ténèbres. Innocence, espoir, dignité, que sera-t-elle vraiment prête à sacrifier pour suivre les ordres sans se laisser gangrener par la souillure de son espèce déchue ? Est-elle condamnée à la faiblesse et la chute comme le prédisent les dieux ? Parviendra-t-elle, grâce à sa volonté, son fer et sa sagacité à défendre ce, et ceux, qu'elle aime ?
    D'ombres et de cendres semble être son destin, parsemé d'intrigues et d'épreuves.

  • 7. Incidents dans la vie d'une jeune esclave

    " Ce livre provoque la honte et l'admiration. Il est de ceux qui restent longtemps dans les mémoires. " Jeune Afrique

    Harriet Jacobs, fille d'un homme libre, est née en 1813 en Caroline du Nord. Sa mère est une esclave : elle l'est donc, elle aussi. Adolescente, elle aurait dû subir le sort commun : être violée, et donner naissance à une vaste progéniture qui aurait enrichi le " cheptel " de son propriétaire. Mais, ce destin, elle le refuse.

    Elle choisit son amant, un homme blanc, dont elle a deux enfants. Pour échapper à la colère de son " maître ", elle vit enfermée dans une minuscule soupente pendant près de sept ans... Jusqu'au jour où elle parvient à fuir et à rejoindre les États du Nord.

    Après une série d'aventures inouïes, elle trouve refuge auprès des abolitionnistes et rédige ce témoignage, qui démonte et met au jour toutes les perversions du système esclavagiste.

    La sobriété du récit le rend d'autant plus implacable, d'autant plus efficace ; il fut publié à Boston en 1861, puis à Londres l'année suivante. Considéré comme un classique aux États-Unis, il n'avait jamais été traduit en français.

  • 8. Mardi soir, 19h Nouv.

    Mardi soir, 19h

    Gilles Legardinier

    Elynn est encore assez jeune pour avoir la vie devant elle. Pourtant, elle a souvent le sentiment que ses rêves sont derrière.
    Entre son couple qui s'enlise et la réalité quotidienne de son métier d'infirmière, la jeune femme a l'impression de faire du sur-place. Comment en est-elle arrivée là ? Qu'est devenue l'enfant pleine d'envies et
    d'espoirs qu'elle était ?
    Cherchant à ouvrir une brèche dans sa routine, Elynn s'inscrit à un club de sport. Ce rendez-vous va déclencher une réaction en chaîne qui n'épargnera
    aucun aspect de son existence. De rencontres vivifiantes en expériences hasardeuses, elle va peu à peu trouver les moyens de forcer tous les verrous qui
    retenaient sa vraie nature. La bête est lâchée !

  • 9. Leur domaine Nouv.

    Leur domaine

    Jo Nesbo

    Leur domaine est un thriller complexe, déroutant, à l'atmosphère irrespirable, dans lequel Jo Nesbø expose avec un réalisme glaçant les rouages des rapports familiaux pervertis. On comprend que Stephen King ait trouvé ce roman "original et spécial" et qu'il "n'ait pas pu le lâcher"...

    Carl et Roy ont seize et dix-sept ans lorsque la voiture de leurs parents tombe au fond d'un ravin. Roy s'installe comme mécanicien dans une station-service du bourg voisin pour subvenir à leurs besoins. Carl, aussitôt sa scolarité finie, file au Canada poursuivre ses études et tenter sa chance.
    Des années plus tard, Carl revient au pays avec une trop ravissante épouse, mû par un ambitieux projet pour le modeste domaine familial : construire un hôtel spa de luxe qui fera leur fortune et celle de leur communauté, sur laquelle il compte pour financer les travaux. Mais le retour de l'enfant prodigue réveille de vieilles rancoeurs et les secrets de famille remontent à la surface. Tandis que les murs du palace peinent à s'ériger, les cadavres s'amoncellent.

  • 10. L'inconnue de la Seine Nouv.

    Par une nuit brumeuse de décembre, une jeune femme est repêchée dans la Seine au niveau du Pont-Neuf. Nue, amnésique, mais vivante.
    Très agitée, elle est conduite à l'infirmerie de la préfecture de police de Paris... d'où elle s'échappe au bout de quelques heures.
    Les analyses ADN et les photos révèlent son identité : il s'agit de la célèbre pianiste Milena Bergman. Mais c'est impossible, car Milena est morte dans un crash d'avion, il y a plus d'un an.
    Raphaël, son ancien fiancé, et Roxane, une flic fragilisée par sa récente mise au placard, se prennent de passion pour cette enquête, bien décidés à éclaircir ce mystère : comment peut-on être à la fois morte et vivante ?
    "LE MAÎTRE FRANÇAIS DU SUSPENSE"
    The New York Times, USA
    "L'UN DES MEILLEURS AUTEURS DE THRILLERS ACTUELS"
    The Daily Express, UK
    "LE ROI DU NOIR EUROPÉEN"
    La Repubblica, Italie
    "UN PHÉNOMÈNE"
    El Mundo, Espagne
    "UN ROMANCIER HORS NORME"
    France Info
    "CHEZ MUSSO, L'ÉMOTION A DES ACCENTS MAJEURS"
    Le Figaro Magazine, France

  • 11. Celle qui brûle

    Celle qui brûle

    Paula Hawkins

    • Sonatine
    • 16 Septembre 2021

    Jusqu'où sont-elles prêtes à aller pour obtenir réparation ?Londres. Trois femmes sont frappées de plein fouet par l'assassinat d'un jeune homme à bord de sa péniche. Carla, sa tante. Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps. Et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit. Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point en commun : chacune a été victime d'une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu'à exploser. L'une d'entre elles aurait-elle commis l'irrémédiable pour réparer les torts qu'elle a subis ?
    Attention, événement ! Paula Hawkins, l'auteure de La Fille du train, qui a conquis des millions de lecteurs à travers le monde, revient avec un nouveau roman éblouissant, à l'intrigue incandescente. Sous sa plume, trois femmes, qui brûlent de prendre leur revanche, vont voir leur monde s'embraser. Un thriller redoutablement addictif et profondément humain.

  • 12. Réinventer l'amour : comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

    Nombre de femmes et d'hommes qui cherchent l'épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s'invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd'hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l'amour hétérosexuel, ce livre propose une série d'éclairages.
    Au coeur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d'infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d'elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social subi par chacun, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l'abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l'attitude que chacun est poussé à adopter à l'égard de l'amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu'être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l'espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

  • 13. Le parfum des fleurs la nuit

    - 50%

    Comme un écrivain qui pense que « toute audace véritable vient de l'intérieur », Leïla Slimani n'aime pas sortir de chez elle, et préfère la solitude à la distraction. Pourquoi alors accepter cette proposition d'une nuit blanche à la pointe de la Douane, à Venise, dans les collections d'art de la Fondation Pinault, qui ne lui parlent guère ?Autour de cette « impossibilité » d'un livre, avec un art subtil de digresser dans la nuit vénitienne, Leila Slimani nous parle d'elle, de l'enfermement, du mouvement, du voyage, de l'intimité, de l'identité, de l'entre-deux, entre Orient et Occident, où elle navigue et chaloupe, comme Venise à la pointe de la Douane, comme la cité sur pilotis vouée à la destruction et à la beauté, s'enrichissant et empruntant, silencieuse et raconteuse à la fois.C'est une confession discrète, où l'auteure parle de son père jadis emprisonné, mais c'est une confession pudique, qui n'appuie jamais, légère, grave, toujours à sa juste place : « Écrire, c'est jouer avec le silence, c'est dire, de manière détournée, des secrets indicibles dans la vie réelle ».    C'est aussi un livre, intense, éclairé de l'intérieur, sur la disparition du beau, et donc sur l'urgence d'en jouir, la splendeur de l'éphémère. Leila Slimani cite Duras : « Écrire, c'est ça aussi, sans doute, c'est effacer. Remplacer. » Au petit matin, l'auteure, réveillée et consciente, sort de l'édifice comme d'un rêve, et il ne reste plus rien de cette nuit que le parfum des fleurs. Et un livre. 

  • 14. Premier sang

    Premier sang

    Amélie Nothomb

     « Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre. »  Amélie Nothomb
     Amélie Nothomb est au meilleur d'elle même :  cruelle, tendre, drôle. Télérama
    Un livre qu'aucun lecteur d'Amélie Nothomb n'a jamais lu. Le livre que tous les lecteurs d'Amélie Nothomb attendaient. Le livre clé. François Busnel - La Grande Librairie
    C'est éblouissant. Frédéric Beigbeder, Le masque et la plume.
    Un livre fascinant. Olivia de Lamberterie, Le masque et la plume.
    Amélie Nothomb est née à Kobé en 1967. Dès son premier roman Hygiène de l'assassin paru en 1992, elle s'est imposée comme une écrivaine singulière. En 1999, elle obtient avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l'Académie française.
    Premier sang est son 30e roman.

  • 15. La porte du voyage sans retour

    « La porte du voyage sans retour » est le surnom donné à l'île de Gorée, d'où sont partis des millions d'Africains au temps de la traite des Noirs. C'est dans ce qui est en 1750 une concession française qu'un jeune homme débarque, venu au Sénégal pour étudier la flore locale. Botaniste, il caresse le rêve d'établir une encyclopédie universelle du vivant, en un siècle où l'heure est aux Lumières. Lorsqu'il a vent de l'histoire d'une jeune Africaine promise à l'esclavage et qui serait parvenue à s'évader, trouvant refuge quelque part aux confins de la terre sénégalaise, son voyage et son destin basculent dans la quête obstinée de cette femme perdue qui a laissé derrière elle mille pistes et autant de légendes.

    S'inspirant de la figure de Michel Adanson, naturaliste français (1727-1806), David Diop signe un roman éblouissant, évocation puissante d'un royaume où la parole est reine, odyssée bouleversante de deux êtres qui ne cessent de se rejoindre, de s'aimer et de se perdre, transmission d'un héritage d'un père à sa fille, destinataire ultime des carnets qui relatent ce voyage caché.

  • 16. Blizzard

    Le blizzard fait rage en Alaska.

    Au coeur de la tempête, un jeune garçon disparaît. Il n'aura fallu que quelques secondes, le temps de refaire ses lacets, pour que Bess lâche la main de l'enfant et le perde de vue. Elle se lance à sa recherche, suivie de près par les rares habitants de ce bout du monde. Une course effrénée contre la mort s'engage alors, où la destinée de chacun, face aux éléments, se dévoile.

    Avec ce huis clos en pleine nature, Marie Vingtras, d'une écriture incisive, s'attache à l'intimité de ses personnages et, tout en finesse, révèle les tourments de leur âme.

  • 17. Enfant de salaud

    Depuis l'enfance, une question torture le narrateur :
    - Qu'as-tu fait sous l'occupation ?
    Mais il n'a jamais osé la poser à son père.
    Parce qu'il est imprévisible, ce père. Violent, fantasque. Certains même, le disent fou. Longtemps, il a bercé son fils de ses exploits de Résistant, jusqu'au jour où le grand-père de l'enfant s'est emporté  : «Ton père portait l'uniforme allemand. Tu es un enfant de salaud !  »
    En mai 1987, alors que s'ouvre à Lyon le procès du criminel nazi Klaus Barbie, le fils apprend que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord. Trois ans de la vie d'un «  collabo  », racontée par les procès-verbaux de police, les interrogatoires de justice, son procès et sa condamnation.
    Le narrateur croyait tomber sur la piteuse histoire d'un «  Lacombe Lucien  » mais il se retrouve face à l'épopée d'un Zelig. L'aventure rocambolesque d'un gamin de 18 ans, sans instruction ni conviction, menteur, faussaire et manipulateur, qui a traversé la guerre comme on joue au petit soldat. Un sale gosse, inconscient du danger, qui a porté cinq uniformes en quatre ans. Quatre fois déserteur de quatre armées différentes. Traître un jour, portant le brassard à croix gammée, puis patriote le lendemain, arborant fièrement la croix de Lorraine.
    En décembre 1944, recherché par tous les camps, il a continué de berner la terre entière.
    Mais aussi son propre fils, devenu journaliste.
    Lorsque Klaus Barbie entre dans le box, ce fils est assis dans les rangs de la presse et son père, attentif au milieu du public.
    Ce n'est pas un procès qui vient de s'ouvrir, mais deux. Barbie va devoir répondre de ses crimes. Le père va devoir s'expliquer sur ses mensonges.
    Ce roman raconte ces guerres en parallèle.
    L'une rapportée par le journaliste, l'autre débusquée par l'enfant de salaud.

  • 18. La fille qu'on appelle

    La fille qu'on appelle

    Tanguy Viel

    • Minuit
    • 2 Septembre 2021

    Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement. 

  • 19. S'adapter

    S'adapter

    Clara Dupont-Monod

    C'est l'histoire d'un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s'échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C'est l'histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l'aîné qui fusionne avec l'enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s'y attache, s'y abandonne et s'y perd. Celle de la cadette, en qui s'implante le dégoût et la colère, le rejet de l'enfant qui aspire la joie de ses parents et l'énergie de l'aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l'ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d'un présent hors de la mémoire.Comme dans un conte, les pierres de la cour témoignent. Comme dans les contes, la force vient des enfants, de l'amour fou de l'aîné qui protège, de la cadette révoltée qui rejettera le chagrin pour sauver la famille à la dérive. Du dernier qui saura réconcilier les histoires.La naissance d'un enfant handicapé racontée par sa fratrie.Un livre magnifique et lumineux.

  • 20. Les promises

    Les promises

    Jean-Christophe Grangé

    Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l'hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l'Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d'imploser.Ce sont aussi les victimes d'un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d'horribles mutilations... 
    Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d'un volcan, trois êtres singuliers vont s'atteler à l'enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée s'efforçant de sauver les oubliés de Reich.Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n'est pas toujours là où on l'attend.
    Grangé frappe un grand coup. Bernard Lehut, RTL
    Le nouveau Grangé tient toutes ses promesses. [...] Un récit très addictif. 20 minutes
    Une intrigue savamment corsée qui balade et chamboule. Lire-Le Magazine Littéraire
    Une véritable prouesse littéraire. Le Figaro Magazine

  • 21. Au printemps des monstres

    Ce n'est pas de la tarte à résumer, cette histoire. Il faut procéder calmement. C'est une histoire vraie, comme on dit. Un garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964. Luc Taron. (Si vous préférez la découvrir dans le livre, l'histoire, ne lisez pas la suite : stop !) On retrouve son corps le lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans raison apparente. Pendant plus d'un mois, un enragé inonde les médias et la police de lettres de revendication démentes, signées « L'Étrangleur » ; il adresse même aux parents de l'enfant, horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin arrêté. C'est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l'écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l'histoire. Mais bien sûr, si c'était aussi simple, je n'aurais pas passé quatre ans à écrire ce gros machin (je ne suis pas fou). Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu'on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu'on désigne.

  • 22. Le voyage dans l'est

    « - Vu l'ancienneté des faits, il sera sans doute compliqué de les faire établir, et vraisemblablement, votre père ne sera pas condamné...
    - Alors, il y a des faits plus récents, qui ont eu lieu à Nancy, à Nice, à Paris et à Tende, il y a deux ans. Ce serait peut-être plus facile...
    - Certainement.
    - Mais j'étais majeure.
    - Ça reste des viols par ascendant, madame. Et qui ont eu un commencement d'exécution quand vous étiez mineure. Moi, je vais le faire convoquer dans un commissariat de Strasbourg. Il aura une grosse frayeur. Il sera difficile d'apporter les preuves. Il y aura sans doute un non-lieu...»

  • 23. Le voyant d'etampes

    « J'allais conjurer le sort, le mauvais oeil qui me collait le train depuis près de trente ans. Le Voyant d'Étampes serait ma renaissance et le premier jour de ma nouvelle vie. J'allais recaver une dernière fois, me refaire sur un registre plus confidentiel, mais moins dangereux. » Universitaire alcoolique et fraîchement retraité, Jean Roscoff se lance dans l'écriture d'un livre pour se remettre en selle : Le voyant d'Étampes, essai sur un poète américain méconnu qui se tua au volant dans l'Essonne, au début des années 60. A priori, pas de quoi déchaîner la critique. Mais si son sujet était piégé ?   Abel Quentin raconte la chute d'un anti-héros romantique et cynique, à l'ère des réseaux sociaux et des dérives identitaires. Et dresse, avec un humour délicieusement acide, le portrait d'une génération.

empty